FabAfriq Magazine

Les Blues mettent fin au rêve parisien

Description tout en un : Ayant réussià battre Chelsea 3-1 au match aller, le PSG a été battu 2 à 0 au match retour.
Texte :
C’est le cœur meurtri, les jambes lourdes que la bande à Zlatan a quitté l’aire de jeu, ne comprenant pas comment leur qualification pour les demi-finales pourtant si proche a pu leur échapper en 5 minutes. Après une défaite 3à1 au match aller, le SpécialOne a mis fin et de manière brutale aux illusions des parisiens. Au soir du 8 avril 2014, le Spécial a une fois de plus donné raison àla légende : il ne s’est jamais incliné en quart de finale à la maison. D’ailleurs, lundi 7 avril lors de l’habituelle exercice de conférence de presse, il disait : « Je pense franchement qu’on va gagner. C’est ce que vous devez entendre. Je pense qu’on arrivera à marquer plus de buts qu’eux. On peut réaliser l’exploit et gagner cette double confrontation. Les supporteurs savent qu’on joue très très bien à la maison. » Déclaration  qui était pourtant loin de rassurer les hommes de média qui semblaient perplexes quant aux chances de Chelsea. 


Aujourd’hui, c’est chose faite. Mourinho a montré une fois de plus à la planète, que le football n’est pas seulement taper dans un ballon, c’est aussi et avant tout une affaire de tripes, de mental. En effet,  à deux minutes d'intervalle, Schürrle (52e) puis Oscar (54e) voient leurs tentatives stoppées par les montants de Sirigu. Ce qui, loin de décourager la bande àSamuelEto’o la galvanise, ellecontinue d’acculer les Parisiens qui ne jouent plus que sous contre-attaque depuis le retour des vestiaires. Le match s’écoule jusqu’à la 85 minute etc’est à la suite d’une tentative de tir de Samuel Eto’o bloqué par la défense, que  DembaBa reprend le ballon et plonge tout le peuple français dans un désarroi sans pareil. Sirigu met les mains sur la tête, car il vient de comprendre qu’après le but de Schürrle àla 32e minute, ce deuxième est synonyme d’élimination directe.Mourinho  vient de justifier son statut de « Special  One » et comme nous avons pu le voir au soir du 8 avril avec les deux remplacements qu’il a effectué : les entréesSchürrle et Demba Ba, le génie du Special One lui permet de fairequalifier les Blues pour la demi-finale.
En bref, ce match peut se résumer en ces propos de Roggy Stentor « Mourinho les a superbement pris dans son Éto'o. Dans ce match, pas de place pour le Hazard. Éclairés par une Lampe idoine, la bande à  Cech, peut remettre à leur place n'importe quels charZLATANs, et gagner tous les PARIS. »

  


 



Photo Gallery

FabAfriq Facebook Activity