FabAfriq Magazine

Découverte : les îles saintes de la Guadeloupe

 

LES SAINTES
Après avoir profité de la Basse-Terre, laissez-vous séduire par les iles des saintes. Vous arriverez en avion et atterrirez à l’aéroport Guadeloupe-Pole Caraïbes puis vous accosterez en bateau et découvrirez la rade aux eaux turquoises, qui a fait entrer l’archipel des saintes dans le club très fermé des << plus belles baies du monde >>. Il doit son nom à Christophe Colombe, qui le découvrit le jour de la Toussaint. Situé au Sud-est de la Guadeloupe, il se compose de huit îlots, dont deux : Terre-de-haut et terre-de-bas. C’est un site très prisé. Les bateaux de plaisance et croisières en ont fait l’une de leurs escales favorites.


LOGEMENT
Un paysage féerique, des hôtels mythiques avec massages, spa, jacuzzi intégrés, café-pizzeria en bord de plage, une vue sur la mer, un espace shopping et beauté. Des hôtels, qui vous offrent un accueil chaleureux et convivial.


GASTRONOMIE
La Cuisine guadeloupéenne a été influencée par les différentes cultures qui se sont succédé sur l'île : amérindienne, africaine, européenne et indienne. Elle est donc particulièrement métissée, tout en étant simple, goûteuse, et bien épicée !


On distingue aujourd’hui deux types de cuisine créole. Celle servit dans les restaurants utilisée abondamment les épices et produits exotiques locaux importés, contrairement à celle que l’on fait chez soi, que vous aurez l’occasion de goûter si vous vous écartez des sentiers battus.
Marlin, thon, espadon, vivaneau sont des espèces omniprésentes dans l’archipel. Les poissons coralliens tels que la murène, le poisson-perroquet ou encore la carangue sont très bons mais plus rarement proposés, sauf chez les riverains.
MUSIQUE
Le GWO KA est une forme d’expression traditionnelle de la Guadeloupe, née durant l’esclavage. A partir des musiques et des danses riches et plurielles de leur pays d’origine, les esclaves ont élaboré cet outil de communication, qui est un moyen d’expression, un art nouveau au même titre que la langue créole. Au-delà d’être une forme de musique, c’est un mode de vie. On y retrouve des manifestations culturelles variées comme la danse, les chants, les plaisanteries ou les jeux.


De nos jours, le gwoka demeure un marqueur identitaire important, une façon de vivre, d’affirmer ses origines, de sauvegarder et défendre son patrimoine.

 

 

Photo Gallery

FabAfriq Facebook Activity