FabAfriq Magazine

Get Down with Bekono Serge Olivier, l'entrepreneur audacieux.

De plus en plus de jeunes, se lance dans le monde de l’entreprenariat. Créer leur propre affaire, être indépendant et contribuer activement au déploiement économique de notre beau pays. C'est le cas de Bekono Serge Olivier, un jeune entrepreneur qui a décidé de lancer sa propre entreprise de vente de vins, de spiritueux de luxe. Durant 04 ans, il a travaillé comme responsable commercial dans une entreprise de la capitale économique, années pendant lesquelles il a acquis une réelle expertise. Située à Bonamoussadi-Douala au Complexe Commercial Saligny. Serge Olivier se dévoile, il nous raconte son histoire et partage sa passion pour les bons crus et les spiritueux.


FabAfriq Magazine : bienvenue à bord de FabAfriq Magazine. Parlez-nous de vous, de votre parcours académique et professionnel. 

 Bekono Serge Olivier : Comme mon nom l’indique, je suis du centre plus précisément Ewondo. Apres mes  études secondaires et universitaires reussies au Cameroun, je m'envole pour la Tunisie afin d’acquérir une expérience internationale dans le domaine du management et gestion d’entreprise. D’où l’obtention de mon Master option management et Gestion des ressources Humaines. De retour au Cameroun, après avoir enchaîné des CDD dans quelques entreprises de la place, j’obtiens enfin mon premier CDI dans une grande entreprise événementielle en qualité de responsable commercial pour une durée de 4 ans. Au départ, ce travail était assez difficile dans la mesure où je n’avais pas toutes les compétences requises en qualité de commercial, d’élaboration et de mise en place d’une stratégie de vente assez solide. Dès  lors, j’ai compris que c’était un défi à relever afin de convaincre les patrons qu’ils ne s’étaient pas trompés sur mes aptitudes. Pour atteindre mes objectifs professionnels, il m’arrivait parfois de travailler 7jrs/7 et de rentrer chez moi à des heures interminables pour la satisfaction de ma clientèle.

FabAfriq Magazine : en tant que propriétaire, qu'est-ce qui vous a motivé à créer votre entreprise “Millésimes Cameroun”.


Bekono Serge Olivier : c’était en début d’année 2019, je regardais un documentaire sur une chaine locale qui parlait des jeunes entrepreneurs camerounais vivant à l’étranger et qui ont décidé de revenir au Cameroun afin de créer leur propre entreprise. Par ailleurs, on montrait aussi une catégorie de jeunes qui observait des projets pertinents. Faute de moyens financiers, rien ne pouvait être mis sur pied. Pour ce cas précis, il existait des organismes qui pouvaient leur accorder des prêts remboursables et sans intérêt. Tout ceci éveille ma curiosité et je me suis posé la question : < et pourquoi pas moi ? > 


FabAfriq Magazine : quelles sont, selon vous les principales leçons que vous avez tirées de votre métier de responsable commercial avant l’ouverture de votre structure ?   

Bekono Serge Olivier : la leçon incontournable en qualité de commercial reste la satisfaction de votre client. Il ne s’agit pas juste de vendre son produit et disparaître dans la nature puis réapparaître lorsqu’il en redemande. Il faut apprendre à construire un lien particulier avec son client. Il faut savoir étudier ses besoins, assurer le suivi au quotidien afin de le mettre en confiance, savoir encaisser les critiques avec le sourire et mesurer ses fréquences d’approvisionnement de votre produit. Savoir innover afin qu’il se sente le plus privilégié possible à vos yeux, et enfin apprendre parfois à perdre juste pour mettre votre prospect en confiance. Parce que tout compte fait : << le client reste et demeure Roi >>.

 


FabAfriq Magazine : un conseil pour les jeunes camerounais en particulier et ceux du monde en général aspirant à devenir comme vous ?

Bekono Serge Olivier :  le conseil que je donnerais aux jeunes du monde entier qui aimerait devenir entrepreneur serait le suivant :  << peut importe l’activité que vous aimeriez entreprendre (petite ou grande), sachez oser pour ne pas vous retrouver dans le village de si je savais > >. Nous sommes tous des hommes certes, mais chacun a son étoile. Ici, je tiens à souligner que sans le soutien de mes frères et sœurs, mais surtout celui de ma mère, je ne serais pas arrivé. Il serait aussi égoïste de ma part d’ignorer l’apport de mes amies les plus proches, qui m’ont beaucoup soutenu lors de nos événements en qualité d’hôtesses et des prospections auprès de la clientèle. Je vous témoigne de ma reconnaissance, merci. 

 

 

Email: millesimescameroun@gmail.com, bekono96@gmail.com

 

Réseaux sociaux : Millésimes Cameroun ( instagram ), Millésimes Cameroun (Facebook ).

 

Contacts : +237656114871,  +237690500164, +237699312208, +237655747516. 

 

 

 

 

 

Photo Gallery

FabAfriq Facebook Activity