FabAfriq Magazine

Luxor African Film Festival: A la découverte de "Sans Regrets"

La misère d’une famille

Sans regrets est le premier long métrage de Jacques Trabi, réalisateur, scénariste et producteur de  film ivoirien. Ce film s’articule autour de la vie de Gaston, un père de famille qui doit s’occuper de sa femme et de ses deux enfants. Seulement, il n’en a pas les moyens. Sans ressources, ébranlé par l’adversité de la vie et ne voyant aucune autre alternative, il se voit contraint d’intégrer un gang de brigands. La pauvreté et le désenchantement de ce père sont malheureusement une peinture assez réaliste de bon nombre de nos sociétés africaines.
Une société corrompue
Un autre thème abordé dans ce film est celui de la corruption des services publics. Le fils du protagoniste aspire à entrer dans la police, mais est recalé à chaque fois durant l’épreuve physique. Alors sa mère entreprend de soudoyer l’officier responsable du concours. Tourné en plein cœur de la capitale ivoirienne, ce film qui montre le vécu des populations du ghetto ivoirien nous interpelle à plus d’un titre. En effet, c’est un portrait presque fidèle des réalités de notre continent : du père de famille qui devient cambrioleur au commissaire de police qui fournit des renseignements aux brigands. Une société gangrenée par la corruption qui sévit à tous les niveaux.
Un choix cornélien
C’est un vrai dilemme pour le fils de Gaston qui, devenu policier, découvre que son père est brigand, mais ne peut se résoudre à l’arrêter. Gaston qui ne nie pas les accusations qui pèsent sur lui dit à son fils qu’il assume ce qu’il a fait. Le spectateur est alors laissé avec cette épineuse question : que ferais-tu ? Seras-tu le chien qui mord la main de son maître parce que ce dernier à tout fait pour que tu aies à manger ? Ou feras-tu ce que ton travail attend de toi, c’est-à-dire rendre les villes plus sûres ? Et vous, que feriez-vous à la place du fils de Gaston ?
 

 

Photo Gallery

FabAfriq Facebook Activity