FabAfriq Magazine

Maria Borges : l’Afro mannequin qui n’a pas de limites.

Ses débuts

Maria Borges, jeune mannequin qui a fait ses débuts en 2010 lors du concours Élite Model Look où elle termina au deuxième rang, a été repérée par la Marque Givenchy et propulsée sur les podiums. Depuis, le mannequin angolais n’a cessé d’élever la barre en brisant les barrières que la mode internationale lui imposait.
La Première Femme Afro en Couverture D’ELLE É.-U.
Juste un mois après avoir été faite nouvelle égérie du géant cosmétique L’Oréal Paris, Maria est à nouveau sous les feux des projecteurs. En effet, elle fera la couverture du Magazine ELLE États-Unis au côté de cinq autres mannequins. Il s’agira de la première femme africaine à faire la couverture de ce célèbre Magazine en 72 ans d’existence. Une telle ascension dans un milieu euro centriste semble être la preuve que le talent n’a pas de couleur et que la pluralité et la diversité ne peuvent qu’élever les standards de la beauté.


Son projet
L’icône Afro devenue mondiale, qui a conquis la mode par son style veut aujourd’hui donner aux jeunes femmes africaines l’opportunité de réaliser elles aussi leurs rêves. Elle déclare à cet effet : « L’industrie de la mode est là pour tout le monde, indépendamment de la couleur ou de la race. Quand je grandissais, je n’ai jamais vu quelqu’un comme moi, et maintenant les autres filles peuvent voir quelqu’un comme elles. C’est une véritable inspiration. »
Poussée par ce désir de voir des talents émerger comme elle l’a fait, Maria Borges a donné au jeune top model nigérian Olamide Ogundele la possibilité de prendre part à la récente Fashion Week de Paris. Peut-être une autre success-story est déjà en train de s’écrire grâce au concours de l’épatante Maria. Félicitations à elle et bonne continuation !

 

Photo Gallery

FabAfriq Facebook Activity